Benguebrit et le Sénégal ! Par Dr. Abderrazak Makri

Benguebrit nous donne des exemples de réussite du système éducatif des pays sous-développés tel que le Sénégal. Au fait elle veut nous donner des exemples de réussite de la francophonie et de l’assimilation à la culture de l’ancien colonisateur, elle ne se soucie en aucune manière du développement de l’Algérie et de ses enfants. Pourquoi Benguebrit (et ceux qui sont avec et derrière) ne nous a pas donné des exemples de pays qui ont émergé sur la base éducative de leur langue et de leur culture, tels que le Japon, la Chine, la Corée du sud, et si vous voulez des pays musulmans (pour ceux qui ont un problème avec l’islam) la Turquie la Malaisie, l’Indonésie et l’Iran ?
Ceux qui ont placé Benguebrit ont un problème avec notre culture et notre langue, ils sont au service de l’ancien colonisateur qui n’a pas encore compris que l’Algérie est indépendante et souveraine, ils ont un problème avec la langue Arabe, parce qu’ils sont conscients que l’avilissement d’un peuple et sa colonisation culturelle passe obligatoirement par la destruction de sa culture et en premier lieu sa langue.
Ceux-là qui sont contre la langue arabe sont aussi contre la langue Tamazigh, ils n’ont jamais servi Tamazigh, ils veulent juste s’en servir pour provoquer une querelle entre deux langues sœurs afin d’imposer une autre étrangère qui est la langue française. Ils veulent justement faire de l’Algérie un pays comme le Sénégal (et d’autres pays francophones que j’ai moi-même visité comme le Bénin, la Cote d’ivoire, le Burkina Faso, …) dont les citoyens parlent des langues maternelles différentes et ne communiquent entre eux en dehors de leurs régions et à l’école et l’administration que par la langue française.
Que veulent-ils ? Que nous serons à l’image du Sénégal et du Burkina Faso et autres ? NON, NON, NON, avec tout le respect pour ces pays amis nous voulons arriver au niveau de la Malaisie, la Turquie, La chine et autres ! Sur la base de notre civilisation et notre langue, et nous y arriverons, la langue arabe sera de nouveau une langue des sciences et du progrès, comme elle le fut des siècles durant. Notre bataille est aujourd’hui aussi contre les résidus de la colonisation, demain elle sera allégée, elle sera uniquement pour le progrès, et le progrès est notre destin.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

Laisser un message

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*