Le MSP dénonce la fermeture de la chaîne El-Watan TV

Dans un communiqué rendu publique aujourd’hui et signé par Dr. Bouabdellah Benadjaimia, son chargé de l’information, le Mouvement de la Société pour la Paix (MSP) « condamne fermement cette agression illégale et inconstitutionnelle » et exprime sa solidarité avec la Chaîne El-Watan TV « comme il a été également solidaire avec la chaîne Atlas TV, une solidarité de principe et de moral pour soutenir la liberté d’expression et défendre la démocratie».

Les autorités algériennes ont procédé aujourd’hui à la fermeture de la chaîne de télévision El-Watan TV. Pour le MSP, cette action est inacceptable et explique la politique de domination et de dictature. Une action qui démontre l’effondrement des comptes du pouvoir et son incapacité à attirer les gens honnêtes pour servir ses fins.

Le MSP considère que ces mesures répressives ne vont pas aider le pouvoir à sortir de ses crises mais vont plutôt augmenter ses scandales, lit-on dans le communiqué.

Selon le communiqué, les arguments de cette fermeture sont faibles car, d’une part, la situation de la chaîne est la même que celle de nombreuses autres chaînes qui diffusent encore sans problème. D’autre part, d’autres chaînes télévisées ont diffusé des propos plus dangereux de Madani Mezrag et autres personnes. Ensuite, comment « une personnalité nationale », pour les autorités officielles, devient-elle soudainement une cause de fermeture d’une chaîne TV ?!

Le chargé de l’information du MSP confirme que cette procédure vise le propriétaire de la chaîne El-Watan TV, M. Djaâfar Chelli, « en raison de sa tendance politique et la ligne nationaliste et libre de sa chaîne ». Et d’ajouter : «  cette répression est une preuve que l’état civil prétendu est un mensonge et que les réformes sont une illusion ».

Si vous avez aimé cet article, partagez-le !

Laisser un message

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*